La Guilde Saint Georges

Le forum du club de jeu de rôle de la MJC d'Aubagne
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La MJC est fermée jusqu'à nouvel ordre
Derniers sujets
» Discussions
Hier à 22:49 par rodolphe

» Discussions
Mar 20 Juin 2017 - 18:07 par Ungol

» Rystil, le retour de la Cité
Mer 14 Juin 2017 - 8:51 par Sultanor

» Alkemy the game : reprise, nouveautés, offres et plus encore…
Mar 13 Juin 2017 - 10:26 par nicoleblond

» Images en série
Mar 13 Juin 2017 - 10:13 par Kreüg

» Compte rendu reunion avec la maire d'aubagne 30/03/2017
Ven 9 Juin 2017 - 21:33 par Sultanor

» XVIIIéme Salon du jeu de rôle, du rêve et de l'imaginaire
Dim 4 Juin 2017 - 14:03 par Paul-Antoine

» Le Victimeur
Dim 4 Juin 2017 - 13:59 par Paul-Antoine

» D&D version 5 (ou victimes et dragons pour les intimes)
Lun 29 Mai 2017 - 15:29 par Le Victimeur

Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 99 Histoires d'Héritiers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe
Divinité mineure
Divinité mineure
avatar

Messages : 978
Date d'inscription : 17/01/2009
Age : 48
Localisation : euh... fluctuante: Carnoux, Aubagne... ailleurs...

MessageSujet: 99 Histoires d'Héritiers   Mer 4 Nov 2009 - 21:22

Le demi homme de Kystul

Flehp et son cousin avaient encore failli se battre

Depuis tout petits ils ne se supportaient pas, et maintenant qu’ils avaient accédés à l’âge adulte et atteints leur pleine force, leur animosité s’était transformée en haine.

Toute la famille vivait dans la crainte qu’un jour une confrontation tourne mal. Il devenait de plus en plus difficile de contenir les deux mi hommes mi orcs car ils étaient les plus forts de tous les demi-orcs de la bourgade de Kystul depuis leur adolescence et les meilleurs dans toutes les disciplines physiques. Cela n’avait, d’ailleurs, fait qu’exacerber leur rivalité, car étant cousins germains, ils ne s’étaient jamais affrontés lors des jeux, leur famille veillait bien à ce que cela n’arrive pas. Mais chacun se demandait qui était le plus fort, et surtout les deux jeunes demi-orcs pensaient chacun pouvoir battre l’autre.

Depuis tout petit Flehp posait des questions, ou plutôt s’en posait, puisque personne ne pouvait lui répondre. Il avait été petit à petit mis à l’écart : il réfléchissait trop pour un demi-orc. Seule son exceptionnelle musculature et sa taille impressionnante l’avaient sauvé du rejet pur et simple, mais toute la communauté semi orque se désolait de son « handicap ». En fait Flehp se disait qu’il était le produit du meilleur des ses ascendants : il avait le développement physique exceptionnel d’un orc et la complexité du raisonnement humain. Mais son physique rebutait les humains et son intelligence inquiétait les orcs.

Son cousin Krug ne réfléchissait jamais lui. Il agissait d’instinct, immédiatement, et même après c’est à peine si il se posait des questions sur la justification ou la conséquence de ses actes. Depuis leur enfance Flehp n’avait jamais supporté que Krug n’agisse avant même que lui n’ai donné son avis et réfléchi à la situation. De son côté Krug n’avait jamais supporté ce cousin qui lui reprochait constamment ses actions, qui discutait comme une mauviette quand il y avait un problème et qui prétendait tout savoir mieux que lui.

Souvent la famille avait du les séparer, les punir. Maintenant qu’ils avaient quinze ans, il était trop tard, trop de rancœur, de reproches et de haine s’étaient accumulés, Flehp savait qu’un jour ça finirait mal.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
Divinité mineure
Divinité mineure
avatar

Messages : 978
Date d'inscription : 17/01/2009
Age : 48
Localisation : euh... fluctuante: Carnoux, Aubagne... ailleurs...

MessageSujet: Re: 99 Histoires d'Héritiers   Mar 10 Nov 2009 - 0:15

Quelque chose alerta son instinct, il leva la tête et la baissa immédiatement pour éviter une poutre. Krug et sa bande lui avait tendu une embuscade dans la ruelle.

Trois jeunes demi orcs foncèrent sur Flehp, mais les benêts qui suivaient son cousin partout n’étaient pas particulièrement costauds. Ils se replièrent derrière Krug quand ils eurent pris quelques coups et compris qu’ils ne battraient pas le cousin de leur chef.

Flehp profita de ce répit :

« Alors Krug, toujours aussi lâche ! L’insulte était d’autant plus forte que Krug était réputé pour sa témérité.

Il poussa un rugissement et se jeta sur Flehp qui esquiva la charge.

- ça suffit Krug, si on réglait ça une bonne fois pour toute ?

- le demi orc plissa les yeux et avança son menton. Flehp savait que ça signifiait qu’il essayait de faire fonctionner sa matière grise.

- Si on faisait un combat entre nous deux, rien que nous deux ?

- Ouais ! et la brute avança vers Flehp, bras en avant.

- Attends ! il faut mettre des conditions à ce combat.

- Hein ?

- Celui qui perd doit s’engager à respecter les conditions qu’on aura établies.

- Tu essayer encore de t’esquiver !

- Non, je demande ce que tu veux que je fasse si je perds.

Krug se tourna vers ses trois idiots en ricanant.

- vous l’entendez ? si je perds… mais c’est toi qui va perdre, et tu vas même mourir, parce que je vais te tuer.

- Si tu me tue, tu seras banni.

Son cousin pâli. Pour lui le bannissement était pire que la mort. Etre rejeté par les siens…Flehp avait mis le doigt sur la seule chose qui pouvait lui faire peur.

- on va se battre, reprit Flehp, mais sans aller jusqu’à la mort. Et le perdant fera se que l’autre lui aura dit. Qu’est ce que tu voudras que je fasse quand tu m’auras battu ?

Après quelques secondes de flottement Krug eu un sourire de carnassier satisfait et sûr de lui.

- Je veux que tu partes, que tu te bannisses !

Il eu un regard fier vers ses camarades qui ricanèrent, un peu apeurés et dépassés par l’enjeu. Le bannissement est un sanction terrible dans les communauté demi orcs.

Flehp retint un sourire, Krug était vraiment facile à manœuvrer. Cela faisait quelques temps déjà qu’il pensait quitter le village, découvrir le monde.

- d’accord ! la surprise se lut dans les yeux des quatre autres. Mais si c’est toi qui perd ?

- Je ne perdrai pas je suis le plus fort ! grogna Krug.

- Donc ce que je demanderai n’a aucune importance.

Flehp réfléchissait. Le bannissement de son cousin ne l’intéressait pas puisque lui même allait quitter Kistul de toute façon, il venait de le décider.

- Bon tu te décides, de toutes façons on s’en moque puisque je vais gagner.

- Si je gagne je veux que tu me donnes l’arc de ton père.

Krug accusa le coup

- Je… je peux pas ! cet arc avait été offert au père du père de mon père et il a une grande valeur.

- Qu’est ce que tu risques puisque tu vas me battre ?

- Krug se concentra, se qui se manifesta par la crispation de tous ses muscles. D’énormes veines saillaient sur son cou massif, sur ses énormes bras, les tendons striaient ses épaules et son large poitrail. Son visage carré rougissait. Un tremblement agitait sa paupière gauche. De la sueur perla sur son front fuyant.

- D’accord !

- Alors dis-le, si je gagne tu me donnes l’arc de ton père.

- Si tu gagne je te donne l’arc de mon père.

- Jure le par Kord !

- Je le jure par Kord, grinça Krug.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
Divinité mineure
Divinité mineure
avatar

Messages : 978
Date d'inscription : 17/01/2009
Age : 48
Localisation : euh... fluctuante: Carnoux, Aubagne... ailleurs...

MessageSujet: Re: 99 Histoires d'Héritiers   Lun 30 Nov 2009 - 21:07

Et les deux cousins se jetèrent l’un sur l’autre. Krug encaissait les coups monstrueux de Flehp qui, lui, esquivait la plupart de ceux de Krug. Les deux jeunes avaient à peu près la même taille, la même carrure, Krug avait un léger avantage de puissance, mais Flehp était plus souple, plus réfléchi. ? ils alternaient les coups de poing, de genoux, de coudes et de tête avec des phases d’empoignades sous les hurlements des trois sbires de Krug. Rapidement leurs vêtements furent mis en charpie et ils furent couverts de sang.

Pour Flehp il n’était plus question de perdre depuis qu’ils avaient déterminés l’enjeu. Cet arc était connus de tous, depuis qu’il était petit il en rêvait. Il était extrêmement puissant et d’une exceptionnelle facture. Et maintenant il était à sa portée, alors qu’il y a dix minutes il n’aurait même pas imaginer ne serait ce que de pouvoir le toucher.

Krug assenait des coups qu’il n’était pas évident d’encaisser. Il était encore plus fort que Flehp ne l’imaginait et supportait apparemment sans broncher les coups qu’il lui portait. Il fallait absolument qu’il évite les poings désordonnés de Krug. Et lui devait à tout prix placer ses coups à des endroits précis : aines, plexus, tempes, menton, cou…

Le combat continuait et la nuit allait arrivée. Les trois autres demi orcs s’étaient tus et ne poussaient lus que des grognements de temps à autre en tournant autour des deux adversaires.

Flehp souffrait, il avait mal partout, du mal à respirer, il devait avoir des côtes fêlées, des muscles froissés. Le sang lui coulait dans les yeux, lui bouchait le nez et lui laissait un goût métallique dans la bouche. Son genou lui faisait mal.

Mais dans le crépuscule il voyait Krug trébuchait parfois, ses poings étaient moins puissants, il était couvert de sang.

Brusquement des bras immobilisèrent fermement les siens. Les trois compagnons de Krug l’avaient saisis par derrière. Pendant qu’il était bloqué son cousin lui asséna deux coups de poing au visage. Un voile noir lui obscurcit un instant la vue. Krug se tenait face à lui, les poings sur les hanches, la tête levée dans un rire sanglant et triomphal. La rage saisit Flehp. Prenant appui sur les lâches qui le tenaient, il lança ses deux pieds en plein dans la mâchoire levée de Krug qui s’effondra. les trois autres perdirent l’équilibre et l’entraînèrent en arrière, Flehp se releva par une roulade sur l’épaule et frappa du poing aux creux des reins. Le jeune demi orc hurla en tombant à genoux. Un autre saisi un bloc de pierre et se jeta sur lui. Flehp esquiva le coup en glissant sur le côté et, se retrouvant dans son dos, lui glissa son bras sous le menton alors que de l’autre il le tirait en avant. Il fléchit sur les genoux, la tête craqua et le corps s’affala. le troisième se relevait à peine, abasourdi par la rapidité de Flehp. Il semblait effrayé et resta immobile. Flehp chargea. Il lui percuta le cou sous le menton de sa large main ouverte et lui enfonça les doigts repliés de son autre main dans l’estomac. son adversaire décolla du sol et tomba come un sac sur le dos, incapable de respirer. Flehp se retourna. Krug se relevait et un demi orc prenait la fuite, boitillant, plié en avant. Flehp fonça sur son cousin encore sonné, saisit le poing qu’il lui envoyait, le coude à l’aide de son autre main et poussa le bras par dessus sa tête. Krug se trouva déséquilibré quand Flehp le dépassa et il tombant en se tordant. L’épaule craqua quand Flehp lui imprima un mouvement inverse. Il se mit à califourchon sur le dos de Krug, passa ses deux mains sous son menton… et s’immobilisa avant de se relever.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
Divinité mineure
Divinité mineure
avatar

Messages : 978
Date d'inscription : 17/01/2009
Age : 48
Localisation : euh... fluctuante: Carnoux, Aubagne... ailleurs...

MessageSujet: Re: 99 Histoires d'Héritiers   Sam 26 Déc 2009 - 1:44

Tous les anciens et les chefs de famille étaient rassemblés pour juger les jeunes gens. Quatre demi orcs étaient jugés. Krug pour avoir perdu un héritage qui ne lui appartenait pas encore, et avec deux de ses camarades pour avoir agit avec lâcheté et bassesse. Flehp pour avoir tué un des leurs, un deuxième n’ayant été sauvé que de justesse.

Flehp avait une côte cassée, un genou luxé et le visage tuméfié, pour le principal, mais il se tenait droit et fier. D’ailleurs l’admiration et le respect se lisaient dans beaucoup de regards même si tous faisaient mine de désapprouver. Il savait qu’il allait probablement être banni, c’était le prix pour avoir tué. La belle affaire, au moins il n’aurait aucun regret.

Krug, la clavicule cassée et l’épaule démise se tenait tête basse, les yeux fuyants, humilié. Sa haine mortelle se lisait dans les regards qu’il glissait de temps en temps à son cousin.

Le père de Krug remit son arc à Flehp, la mort dans l’âme, mais son fils avait juré sur les dieux. Il serait sévèrement châtié.

Flehp fut banni, comme il s’y attendait.

Son père regardait Flehp partir, triste, abattu, mais avec une lueur d’admiration sembla-t-il au jeune demi homme. Ils ne s’étaient jamais compris mais Flehp crut lire de l’envie, de la fierté dans les yeux de son père en cet instant. Peut être avaient-ils quand même des choses en commun ? Sa mère pleurait.

Flehp partit sans se retourner, l'arc sur l’épaule. A lui l’aventure et la découverte du vaste monde...
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
Divinité mineure
Divinité mineure
avatar

Messages : 978
Date d'inscription : 17/01/2009
Age : 48
Localisation : euh... fluctuante: Carnoux, Aubagne... ailleurs...

MessageSujet: Re: 99 Histoires d'Héritiers   Dim 27 Déc 2009 - 15:29

Il déchanta rapidement, être seul pour dormir dehors, chasser pour manger, être regardé avec méfiance partout où il allait, voire avec hostilité. Pourtant son voyage ne fut pas très long, en quatre jours il arriva à une grande ville portuaire, Sélestin, la grande cité marchande.

Le jeune demi orc travailla six mois sur le chantier naval de Sélestin ce qui lui permit de se faire un peu d’argent pour continuer son voyage et le fit automatiquement devenir citoyen de Sélestin, ce qui était un avantage auprès de certains commerçants à travers le monde entier.

Il s’embarqua sur un navire en partance pour Moro, une petite ville ailleurs, à dix neuf jours de mer. Pendant la traversée Flehp fut intrigué et fasciné par un objet qu’il n’avait jamais vu auparavant : le capitaine avait en sa possession une carte, ce qui d’après ses dires était très rare.

Le jeune demi-homme se fit apprécier par ses connaissances en construction navale et sa force, il en profita pour se faire raconter les merveilles de monde comme Wizard, la cité des mages, dont la légende disait qu’elle était merveilleuse et avait été déplacée dans son intégralité, il était censé s’y trouver un énorme escalier magique qui menait à une école de magie.

Malgré les risques de pirates à l’ouest le voyage fut calme.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
Divinité mineure
Divinité mineure
avatar

Messages : 978
Date d'inscription : 17/01/2009
Age : 48
Localisation : euh... fluctuante: Carnoux, Aubagne... ailleurs...

MessageSujet: Re: 99 Histoires d'Héritiers   Mer 3 Mar 2010 - 22:44

A Moro le jeune demi homme s’installa dans une auberge où il fut rapidement contacté par un certain Gis-Kanar, émissaire du seigneur local. Celui-ci cherchait des hommes fiables pour lui ramener un livre. Flehp accepta tout de suite car on lui proposait en échange des pièces d’or. La seule pièce d’or qu’il avait en sa possession était celle qu’il portait au cou, comme tout un chacun, pour payer son passage dans l’au-delà.

Le noble l’emmena rejoindre trois autres aventuriers qui se mirent à négocier âprement leurs salaires avec Gis-Kanar. Flehp eut l’impression d’être un petit garçon à côté de ces baroudeurs, d’autant que pour lui les sommes dont il était question étaient impensables. Cela représentait des dizaines d’années de salaire…

Après avoir trouvé un compromis ils partirent à cheval, ce qui n’était pas pour déplaire à Flehp qui était bon cavalier et les trois jours de chevauchée ne lui posèrent aucun problème. Cela lui permis de mieux comprendre l’humain, le demi elfe et le demi orque qu’il accompagnait.

Pendant leur périple à travers les bois et collines ils furent pris pour cible par un géant qui leur lançait des rochers du haut d’une falaise. Cela donna l’occasion à Flehp de démontrer son adresse à l’arc et les qualités exceptionnelles dudit arc.

Ils arrivèrent à l’endroit prévu dans le temps prévu. Mais la colline où sein de laquelle était censé se trouver le livre était fermée par deux grandes et lourdes portes. Ils campèrent devant jusqu’au lendemain en réfléchissant à la méthode à employer pour pénétrer dans les cavernes de la colline.

Leur mission se trouva compromise quand un dragon fondit sur eux, les faisant fuir, avant de défoncer les portes pour que son cavalier puisse s’emparer du livre recherché.

Le cavalier était une femme seigneur dragon dans une resplendissante armure bleue, comme son dragon, qui leur expliqua que le grimoire maudit des seigneurs dragons n’était pas pour eux et qu’il valait mieux qu’ils s’en tiennent à distance, avant de repartir comme elle était arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
Divinité mineure
Divinité mineure
avatar

Messages : 978
Date d'inscription : 17/01/2009
Age : 48
Localisation : euh... fluctuante: Carnoux, Aubagne... ailleurs...

MessageSujet: Re: 99 Histoires d'Héritiers   Mer 3 Mar 2010 - 22:46

Les quatre compagnons dépités se rabattirent sur la fouille de la grotte, mais n’y trouvèrent pas grand-chose en dehors d’une grande et superbe épée qui leur infligea tour à tour de sévères et douloureux chocs au moment où ils voulurent s’en emparer. Flehp ne voulut pas y toucher, mais sur l’insistance de ses compagnons, qui ne voulaient pas être les seuls à être affecté, il la toucha, puis la saisit quand elle se mit à s’adresser à lui.

- « Salut à toi, cela fait longtemps que je t’attendais, enfin te voilà de retour ! »

- Euh… qui parle ?

- Je suis l’épée que tu tiens en main, nous allons faire de grandes choses ensemble pour peu que tu le veuille et m’écoute.

- Ah !

- Ben ça alors, t’as rien eu toi ?! s’écria Bozork le barbare, l’autre demi orque. Comment ça se fait ?

- Ah oui, les autres ne m’entendent pas, intervint l’épée, et tu n’a pas besoin de parler pour t’adresser à moi, il te suffit de penser.

- (comment t’appelles-tu ?) essaya Flehp mentalement.

- (Chaque chose en son temps !)
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
Divinité mineure
Divinité mineure
avatar

Messages : 978
Date d'inscription : 17/01/2009
Age : 48
Localisation : euh... fluctuante: Carnoux, Aubagne... ailleurs...

MessageSujet: Re: 99 Histoires d'Héritiers   Ven 26 Mar 2010 - 23:12

- Bon on n’a pas besoin de s’éterniser, on n’a plus rien à faire ici de toute façon ! coupa Beranahya, le ranger, un peu vexé.

- D’autant que le seigneur dragon pourrait changer d’avis et revenir, s’inquiéta Willow Tapedur »

De retour à Moro les cinq aventuriers bredouilles allèrent rendre les chevaux et compte de leur échec auprès de Gis-Kanar. Il fut évidemment contrarié, mais confia derechef une autre mission à l'équipe des cogneurs : porter un parchemin de la part de dame Anne de Kern à monseigneur Kebs, représentant de la mort sur terre, loin au sud. Au vu du paiement proposé en contrepartie, Flehp se douta que la mission devait être suicidaire et cacher autre chose, mais pour ce prix là il aurait risqué vingt fois sa vie.

Il se trouva que maitre Willow Tapedur était l'heureux propriétaire d'une taverne. Ce qui ne pouvait que plaire à un demi orque, surtout au vu de Bimba, la serveuse.

Au bout d'un long voyage tranquille, ils traversèrent le campement de quatre orques avec leur shaman, juste en arrivant à la frontière pourpre autour de la ville de Kouch. Ils y rencontrèrent un seigneur elfe, apparemment connu des compagnons de Flehp, le général Enialis. Puis ils traversèrent la barrière, Flehp avec quelques difficultés qu'il réussit néanmoins à dissimuler.

Le demi orque fit la connaissance de personnes qui semblaient importantes : Maître Ty, maire de la ville, Hyasmina, l'intendante, le prêtre Artémissimus le doyen, caporal, impressionnant au combat pourtant humain, mais surtout maître Yorg "le marteau", un forgeron orque qui réalisa avec empressement et plaisir un extraordinaire harnois pour Flehp.

Au bout de quelques jours la ville de Kouch subit des attaques magiques, d'après ce qu'en dirent les innombrables magiciens qui habitaient cette ville presque vide. Parce que pour ce qu'en voyait Flehp, il y avait de l'orage !

Un groupe assez disparate partit à la recherche de l'agresseur.

A l'extérieur de la barrière pourpre le camp orque était devenu très important, fortifié et dirigé par le lieutenant Blog. Les orques étaient entraînés sous le regard du shaman Xing le flamboyant et exécutaient des manœuvres et mouvements de coordination militaires étonnants pour leur race.

Une nouvelle personne les rejoignit au camp orque : Ashlène de Lagash, une femme guerrière de grande prestance. Décidemment, Flehp se demandait pourquoi toutes ces éminentes et puissantes personnes toléraient sa présence !
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
Divinité mineure
Divinité mineure
avatar

Messages : 978
Date d'inscription : 17/01/2009
Age : 48
Localisation : euh... fluctuante: Carnoux, Aubagne... ailleurs...

MessageSujet: Re: 99 Histoires d'Héritiers   Sam 27 Mar 2010 - 0:51

Blog emmena le jeune demi orque dans la montagne, dans un village orque. Il y fut accueilli par des anciens qui lui augurèrent leur soutien dans l'avenir qui lui était promis.

De retour auprès de ses puissants compagnons ils apprirent qu'un magicien, Ring l'Anima, s'était réfugié dans une caverne derrière un mur prismatique. L'armée orque avait pris position autour.

Les héros qu'accompagnait Flehp tentèrent la traversée du mur prismatique, le général Elianis fut pétrifié, Ashlène se mua en Alana, la cousine maléfique du même général et, de folie, attaqua Caporal, qui la réduisit à l'impuissance. Flehp traversa le mur de couleurs, l'effet lui rappela celui de la barrière de Kouch. C'était désagréable, douloureux, pénible… Flehp était de plus en plus surpris par la puissance que pouvait contenir la magie.

Dans la grotte un magicien accueillit le guerrier orque en hurlant :

- C'est Xing qui m'a dit de le faire !" puis il disparut.

Les magiciens s'occupèrent ensuite d'étudier la grotte et les objets qu'elle contenait. Artemissimus utilisa des mots pour soigner la femme guerrière folle qui dut jurer de se venger, serment que comprenait tout à fait Flehp.

Le demi orque repassa voir l'ancien du village orque afin de prendre congé, non sans promettre de revenir.

De retour à l'auberge de maître Tapedur Caporal et Flehp firent le pari de casser des tables d'un seul coup de poing. Flehp gagna, de justesse, et Artemissimus, flegmatique, effaça les dégâts.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
Divinité mineure
Divinité mineure
avatar

Messages : 978
Date d'inscription : 17/01/2009
Age : 48
Localisation : euh... fluctuante: Carnoux, Aubagne... ailleurs...

MessageSujet: Re: 99 Histoires d'Héritiers   Sam 27 Mar 2010 - 2:12

Par un froid matin, un homme en robe et masque d'argent, accompagné d'un garde du corps, descend à l'auberge. Enfin le groupe peut remettre son parchemin à Kebs, le prêtre d'Adès.

En même temps que le représentant de la mort sur terre, une archère en robe de bure s'était installée à une table.

Flehp ne saisit pas toute la problématique exposée par maître Kebs, mais il s'agissait d'aller supprimer Yoroslov IV, le mayèque, prêtre de Séleste, une déesse. Il serait le mal libéré par Kebs qui avait tué la lyche qui le gardait à Wizard, la ville de la magie.

Ils furent tous téléportés sur une plage, Yaschia Blake, la guerrière à l'arc, aussi, à 100 m de ruines où un faisceau lumineux pointait vers le ciel. Kebs et son garde du corps, Paul, sortirent de terre avec l'aide d'un nain imberbe.

Les ruines étaient pleines de corps empalés, au centre une grande cavité d'où sortait la lumière et d'où émanait également un son de gong. Il s'y trouvait un marteau géant entouré de 12 prêtres nus, des deux sexes. Leurs incantations semblaient donner vie au marteau et le transformer en guerrier. Flehp descendit et tua l'un des participants, mais il était trop tard, ils avaient fait apparaitre un titan en armure noire de 8 m de haut : Yoroslov.

Un combat d'anthologie s'engagea entre les mortels et le géant, Kebs repartit par un portail, des guerriers vinrent soutenir le titan. Finalement c'est en détruisant le marteau qu'ils purent vaincre le mayèque qui tua les prêtres en explosant. Un des compagnons, Wolf, le rodeur du désert, s'empara de l'épée du dernier guerrier et fut possédé. Kebs, revenu, le tua pour le libérer, action somme toute assez logique. Mais il le ressuscita ensuite.

Ils contactèrent Anne de Kern à l'aide d'une étrange boule emplie d'images, la dame leur dit que Séleste était réveillée et qu'elle commençait à sortir de sa prison.

Flehp s'amusa beaucoup quand Yashia promit de se mettre au service d'Enialis tant que durerait la quête du général. Le demi orque savait que, même au yeux d'un elfe, le général vivait trop longtemps, ce qui n'est pas peu dire !
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
Divinité mineure
Divinité mineure
avatar

Messages : 978
Date d'inscription : 17/01/2009
Age : 48
Localisation : euh... fluctuante: Carnoux, Aubagne... ailleurs...

MessageSujet: Re: 99 Histoires d'Héritiers   Sam 27 Mar 2010 - 3:16

La téléportation de retour vers Kouch réserva des surprises : Artimissimus rajeunit d'un an, Wolf vieillit d'un an, Kouch était en plein hiver, Flehp n'y alla pas directement mais fit une pause dans le plan astral où il rencontra une femme seigneur dragon qui l'interpella :

- choisis ton camp, héritier de Shagg Brat, dirige l'armée de Xing !

- mais contre qui ? qui sont vos ennemis ?



La téléportation s'achèva, mais un arrêt du temps lui succèda. L'épée de Flehp et celle d'Artus, un autre guerrier arrivé depuis peu à Kouch, en profitèrent pour se parler :

- Testor Yolef connait ton héritage, commandeur des dragons bleus.



Deux hommes en noir interrompirent le fil décousu de la pensée de Flehp, ils cherchaient Ashlène de Lagash car elle avait invoqué le nom de Sélène au temple et l'avait libérée.

Aux questions du guerrier semi orque ils répondirent qu'il avait existé 27 tomes du savoir draconique à l'époque du chevalier Testor, il ya 150 ans. Avec ses sorcières de sœurs il avait pris le contrôle des dragons bleus et conquit l'empire avec la chûte de celui de Rystil. Il eut un règne de tyrannie… mais les explications étaient trop complexes pour Flehp, c'était trop loin, le temps et la puissance étaient démesurés au vu de la courte et humble vie du mi-homme mi-orque. L'empire de Testor aurait été vaincu par Elolène, Saldonene de Balgerade, et Astianosos de Pyrus, le plus grand chevalier du monde, mais un certain monseigneur Kreug y aurait aussi sa part…

D'autant que les hommes en noir perdirent eux-mêmes le fil de leur récit :

- Hola ! il faut vraiment qu'on retrouve Momo le lâche ! il a réveillé le prêtre du temps…
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
Divinité mineure
Divinité mineure
avatar

Messages : 978
Date d'inscription : 17/01/2009
Age : 48
Localisation : euh... fluctuante: Carnoux, Aubagne... ailleurs...

MessageSujet: Re: 99 Histoires d'Héritiers   Sam 27 Mar 2010 - 3:47

Le petit déjeuner venait d'être servi après la téléportation.

Fimbel, encore un pratiquant de la magie, mais de glace, avait eu un conflit avec un certain Testor Yolavitch qui serait le fils caché de Testor Yolef.

Le petit déjeuner était servi et Flehp arriva au village orque, qui se préparait aux semailles. Un géant orque s'adressa à Flehp avec un sourire :

- A bientôt au combat !

L'ancien du village conseilla au jeune guerrier demi orque de trouver l'élément qui s'altèrerait le moins, face au prêtre. Puis il lui parla de Chronos, du temps, de son prêtre au nord du marais…

De retour à Kouch, à la mi automne, les autres étaient en train de se servir un petit déjeuner et se livraient à des joutes pour les verres pendant qu'Ashlène s'intéressait à trois livres à la bibliothèque : les trois sutras.

Ils se décidèrent à partir à Sasquat, la ville du prêtre du temps, dans le marécage, mais le petit déjeuner allait être servi sous un beau lever de soleil printanier…ils partirent donc après.

Kebs les accompagna avec 4 gardes du corps, Pierre, Paul et Jacques…

Ils arrivèrent à la ville de Sasquat le lendemain, à la fin de l'été. La ville était entièrement entourée de hauts remparts de 12 m et les cavaliers de Ernst de Moreau accueillirent le groupe avec joie, car cela faisait deux ans qu'ils n'avaient plus de protection. Ils guidèrent immédiatement le groupe disparate à la maison du prêtre. Les feuilles jaunies tombaient des arbres et finissaient de brunir en jonchant les rues.

Momo le lâche ouvrit la porte, il tenait dans sa main une bulle offerte par le prêtre du temps, en l'agitant il fit défiler les saisons et le mois de mars fut là !

Les deux hommes en noir réapparurent et se saisirent de Momo qui laissa tomber la bulle et l'hiver commença.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 99 Histoires d'Héritiers   

Revenir en haut Aller en bas
 
99 Histoires d'Héritiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 99 Histoires d'Héritiers
» Histoires cochonnes ..(pour lecteur averti)
» Histoires RP
» Les Histoires de la Pleine Lune
» Histoires korriganes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guilde Saint Georges :: Jeux de rôles :: Donjons & Dragons :: MJ: Sultanor :: Frontière Orc-
Sauter vers: