La Guilde Saint Georges

Le forum du club de jeu de rôle de l'espace jeune d'aubagne
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Reprise des activité le 26 septembre à 18h à l'Espace Art et Jeunesse (ancienne mjc)
Derniers sujets
» Rystil, le retour de la Cité
Hier à 17:14 par Olaf

» Actualité Pavillon Noir
Hier à 16:28 par Olaf

» Herofestival 2017 quatrième édition
Hier à 9:55 par Sultanor

» COPS: Protege et servir
Lun 16 Oct 2017 - 18:48 par rodolphe

» Samedi 4 novembre 2017 - 13ème Nuit Dés 6 Trouilles
Lun 9 Oct 2017 - 13:33 par LGDJ

» Shadowrun
Jeu 5 Oct 2017 - 18:07 par Bruno

» Agence barbare
Jeu 28 Sep 2017 - 13:21 par Paul-Antoine

» Alkemy the game : reprise, nouveautés, offres et plus encore…
Mer 27 Sep 2017 - 13:20 par nicoleblond

» Le Coin Information
Mar 26 Sep 2017 - 20:50 par Minéralis

Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 comment un nain se retrouva lié à une elfe, à son grand dam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe
Divinité mineure
Divinité mineure
avatar

Messages : 978
Date d'inscription : 17/01/2009
Age : 48
Localisation : euh... fluctuante: Carnoux, Aubagne... ailleurs...

MessageSujet: comment un nain se retrouva lié à une elfe, à son grand dam   Mer 4 Nov 2009 - 21:36

Les navires de l’empire transportaient toutes sortes de personnes à travers les mers. C’était le cas de la Belle de Wissemburg. On y trouvait notamment une famille de noble qui se rendait à la cour de Luccini accompagné d’une multitude de serviteurs. Dont une famille de Halfelings cuisiniers : les Tasslehof pieds légers. Il y avait également une famille elfe, du nom d’Angulos, qui allait rendre visite à des cousins qui avaient changé de communauté au siècle précédent.

Mais ce navire-ci fit naufrage. Dans un passage de récifs, par mer calme, le pilote perça la coque et brisa le gouvernail. Les membres d’équipage, les nobles, les hauts bourgeois, se précipitèrent sur les canots de sauvetage, évidement insuffisants. Le capitaine avait accepté une surcharge de passagers pour complaire à la noblesse.

La famille elfe, calme, resta sur le bateau, la famille halfeling, énervée, aussi.

Le capitaine resta également avec quelques uns de ses officiers, pour tenter de sauver son navire qui prenait l’eau en dérivant. Il expliqua également qu’il avait eu le tort d’avoir fait confiance au pilote qui lui avait dit connaître la passe par cœur, ce qui est de toute façon normal pour tout bon pilote. Mais ce pilote incompétent s’était enfui parmi les premiers.

Le navire sur lequel restaient cinq hommes d’équipage et une quarantaine de passagers, pour la plupart des gens du peuple, dériva deux jours vers la haute mer en s’enfonçant inexorablement. Les naufragés mirent ce temps à profit pour construire un radeau tout en espérant qu’un navire, alerté par les fuyards, allait les sauver. Mais le troisième jours ils furent pris dans une tempête et la Belle de Wissemburg, blessée, n’y résista pas.

Quand les flots déchaînés se calmèrent il ne restait plus qu’une jeune elfe blonde accrochée aux restes du radeau : Calta Angula, la fille du couple d’elfes. Elle se hissa sur le radeau et examina la surface des eaux à la lueur du soleil couchant qui s’insinuait entre les nuages noirs.

Elle aperçut une île à quelques distances en même temps qu’un tonneau dans l’autre direction. Sur ce tonneau était juché un petit bonhomme qui se mit à lui faire des signes avant de tomber à l’eau.

La jeune elfe récupéra le jeune halfeling. Il s’agissait de Elass Tasslehoff Pieds Légers, fils des cuisiniers du comte de Barnswick.

Les deux orphelins abordèrent l’île et s’y installèrent, faute de pouvoir faire mieux.

Ils passèrent 14 mois sur l’île. Pendant ces 14 mois ils eûrent tout le temps de se découvrir et de s’apprécier. L’elfe s’avisa que le halfeling était gai, optimiste et très débrouillard, le halfeling quant à lui découvrit chez l’elfe un esprit calme, réfléchi avec une capacité de prévisions de conséquences à long terme.

Puis survint une nouvelle tempête. En sortant de leur grotte, le calme revenu, ils découvrirent une barque de pêcheur échouée, et dans la barque, un pêcheur.

Après avoir remis le pêcheur sur pieds ils s’attaquèrent à la barque et prirent la mer deux semaines plus tard.

Grâce aux connaissances du vieil homme ils abordèrent le vieux monde au bout d’un mois.

Quelques temps plus tard ils apprirent avec satisfaction que le pilote naufrageur avait été condamné à la prison suite aux plaintes des nobles survivants.

Calta se lança dans une carrière de pilote à Altdorf, elle avait prit goût à la mer et voulait rattraper le lamentable exemple de leur pilote.

Elass se présenta aux prisons de la cité impériale pour devenir geôlier.

Plusieurs mois plus tard, une nuit où Calta revenait avec sa iole du bateau qu’elle avait mis à quai, elle aperçu un sac de toile. Ce sac s’enfonçait lentement dans l’eau sous un ponton, mais surtout il bougeait et des grognements en sortaient. Elle plongea en se disant que les humains étaient cruels de se débarrasser de leurs animaux de compagnie de cette façon.

Elle tira le sac contre sa barque, puis l’y hissa. Quand elle l’ouvrit elle eut l’immense surprise d’y découvrir un nain ligoté et bâillonné, tétanisé lui aussi par la surprise. Elle n’osa le libérer que plus tard, une fois à terre.

Durak avait été agressé par une bande de coupe jarrets qui, trop nombreux, avaient finit par le maîtriser.

Après l’avoir dépouillé ils l’avaient jeté dans le fleuve.

Le nain pleura longtemps son malheur : avoir été sauvé par un elfe, et femelle en plus. Puis il prit une résolution : il allait s’attacher aux pas de l’elfe jusqu’à se qu’il lui ait rendu la pareille et ce soit ainsi acquitter de sa dette.

Quelques temps après, le pilote, détenu dans la prison impériale se pendit avec une corde dont personne ne sait comment il réussit à se la procurer. Bizarrement il se pendit la veille de sa libération. L’enquête conclut au remord.

Elass quitta la prison aussitôt et insista fortement auprès de son amie elfe pour quitter rapidement la ville et partir découvrir le monde.

Evidement Durak les suivit.
Revenir en haut Aller en bas
 
comment un nain se retrouva lié à une elfe, à son grand dam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» comment un nain se retrouva lié à une elfe, à son grand dam
» Couleur de la cape de haut elfe
» [Sculpture] Comment réaliser des armes ?
» [TUTO] Comment faire des arbres
» Présentation du nain joyeux Olthi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guilde Saint Georges :: Jeux de rôles :: Warhammer-
Sauter vers: